Internet, c’est quoi? #6 Les usages aujourd’hui

Internet, c’est quoi? #6 Les usages aujourd’hui

La recherche d’information

    La recherche d’information est l’une des principales opérations effectuées sur l’Internet. En moyenne, trois internautes sur quatre se sont rendus sur le réseau pour rechercher de l’information (informations pratiques, actualité, documentation, recherche scientifique…) au cours des trente derniers jours (IPSOS).

Le courrier électronique (email)

    Sans doute la pratique la plus répandue, la lecture et la rédaction de courriels est pour beaucoup une activité quotidienne. Inventé au début des années 70, il est aujourd’hui un moyen de communication universel. Cependant, nombre d’indicateurs laissent présager un avenir plutôt sombre au mail. En effet, les réseaux sociaux et leur perpétuelle évolution (amélioration) tendent à le remplacer.

Les réseaux sociaux et autres outils de communication (forums, chats, téléphonie, visiophonie…)

    Les réseaux sociaux comptent aujourd’hui de nombreuses fonctionnalités qui permettent d’intégrer différentes pratiques et notamment plusieurs modes de communication sur une seule et même plateforme. Même si le courriel, le chat, les forums et autre visiophonie sont encore présents sur la toile et génèrent un trafic important, il semble pourtant que certains sites prédominants tels Facebook, Myspace et Twitter réussissent l’amalgame de nombreux usages.

    Même si la croissance (du trafic) de ce nouveau genre est incontestable, notamment pour Facebook (près de 300 millions d’utilisateurs dans le monde): il n’en demeure pas moins certaines interrogations sur l’utilisation qui est faite de ces plateformes.     Une récente étude à démontré que 40% des gazouillis (messages postés sur Twitter) serait du bavardage futile “pointless babble” c’est-à-dire “parler pour ne rien dire”.

Le divertissement

    Aujourd’hui, l’Internet est aussi le lieu de nombreux divertissements tels que l’écoute de radios, la consultation de vidéos dont les bandes annonces de cinéma, l’échange et le partage de photos, les jeux en lignes (seul ou en réseau), les créations graphiques et/ou audio, la télévision…

Le téléchargement (dont le P2P)

    Le téléchargement représente également une part importante de l’activité liée à l’Internet. On notera que le téléchargement illégal (via le Peer to Peer) y a une bonne place, les internautes ne s’en cachant pas.

Les services dématérialisés

    Un gain de temps, d’énergie et des économies sont réalisés grâce à la dématérialisation de l’administration. En effet, il est désormais possible (recommandé) de formuler les demandes relatives à l’état civil en ligne, de gérer son imposition, sa banque, l’envoi de courriers et colis, d’utiliser les services bureautiques en ligne, etc.

Le commerce électronique

    L’achat-vente par/pour/entre les particuliers et /ou professionnels à prix fixes ou aux enchères, les formules sont à la portée de tous. Selon Nielsen, en 2008 et dans le monde, 86% des internautes ont acheté sur le réseau. La proportion monte jusqu’à 93% pour l’Europe de l’ouest. En 2006, les revenus du jeu sur Internet ont été de l’ordre de 4,5 milliards de dollars, selon DFC Intelligence. Ces revenus générés sur le Net devraient atteindre 13 milliards de dollars d’ici à 2012, soit une croissance de 192 %.

La délinquance et le crime

    Malheureusement, toutes les pratiques liées à l’Internet ne sont pas innocentes. La cybercriminalité est trop présente. Les pratiques illicites sont tout aussi variées que les autres usages tels que les fraudes à la carte bleue, les ventes d’objets volés, l’usurpation d’identité, la diffusion de contenus illégaux, les injures ou menaces et autres atteintes à la personne et autres arnaques en tous genres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *